_ _la rue close de baraques foraines s’aveugle de lumiere, s’assourdit de claquements de fouet, de


Meme au milieu de Puebla, dans sa propre maison, don Melchior jugeait convenable de se tenir en garde contre une surprise ou une trahison. . Zou! a lui! a coups de pierre!. . La pauvre idiote fit un paquet de ses hardes et partit en pleurant par la campagne sans savoir ou elle allait. . Par un trou de la porte, il put meme les voir paisiblement assis l’un pres de l’autre. Pauvre homme! s’exclama Maurin. Et le pauvre petit _masque_ le regarde si tristement, si tristement que l’hallali des desirs ne sonne plus dans ses nerfs exasperes, si tristement qu’il ne songe plus a la petite brune, fine et futee jusques au bout de l’orteil, qu’il ne songe plus a la grande rousse, grasse comme une oie, et bete donc! Si tristement que la tunique de lin des cheres _remembrances_ ne sera pas souillee–encore. Oui, repondit sourdement don Melchior.

Il y eut un instant de silence funebre; dans cette chambre ou tant de personnes se trouvaient reunies, seul on entendait le bruit des respirations sifflantes et celui des sanglots etouffes de dona Maria et des deux jeunes filles. . Schonbrunn, rendu celebre par le double sejour qu’y fit Napoleon Ier et la douloureuse agonie de son fils, porte en soi un cachet d’indicible tristesse et d’indefinissable langueur, tout y est sombre, morne et desole; la cour, avec sa formaliste etiquette et ses brillantes parades, ne reussit qu’imparfaitement, de loin en loin, a galvaniser ce cadavre, Schonbrunn, comme le palais de Versailles, n’est plus qu’un corps sans ame, rien ne saurait le rendre a la vie. Ne vous semble-t-il pas que, dans cette situation, nous devons nous tutoyer? –Cela me semble evident, la perfection du role l’exige. Tu as bien fait; en route! Ils s’eloignerent alors, traverserent la place deserte et, apres quelques detours, faits sans doute dans le but de depister les espions qui auraient pu les surveiller dans les tenebres, ils prirent enfin la direction de Bucareli. . . Ce monsieur sec, brun, aux moustaches aigues, ce monsieur ombre d’un chapeau gris, sans doute, c’est le mari.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.