Nous le partagerons en freres, reprit maurin, a condition, bien entendu, (et je me declarerai paye


. Le general haussa les epaules avec dedain.

Seule l’egale celle des marionnettes. Le lapin sauvage roti est une nourriture de princes! –C’est convenu! fit le second gendarme. Son clocher assis sur les rondes cimes des pommiers et dans les feuilles tenues des saules.

.

. Voleur de sort! dit Maurin. Mais il faut savoir cultiver son canard ou celui de son oncle! Et pour cela, il faut etre, comme le jeune Theodule, un arriviste a tous crins. Des atlas debout dans des coins. ca les allume et je m’allume. Jamais, repondit le president, je mourrai avec mes amis! –Vous serez massacre sans reussir a les sauver; d’ailleurs, voyez: ils vous abandonnent eux-memes. Mon fusil est parti tout seul! –Du regret, dit Maurin, quoi qu’on doive toujours hesiter a tuer un homme, tu peux n’en pas avoir, foi de Maurin! Et des monstres de cette espece, tue-nous-en, des que l’occasion se presente, le plus que tu pourras! Maintenant, file! que je protege ta fuite! Je ne te vendrai pas.

Alors Maurin, le grand chasseur, saisi lui aussi d’une colere sans nom, Maurin exaspere, furieux, hors de lui, Maurin le roi des Maures, prit son vieux fusil par le milieu du canon et sur la margelle du puits, a tour de bras, il en brisa la crosse. Il voulut, sur le flanc d’une colline, dans un admirable site, faire construire une villa. Le bougre deja ne s’entend plus. Coupez en deux le pantalon! Donnez-lui-en rien que la moitie! Le pauvre, pour mieux motiver le cadeau qu’on allait lui faire, n’avait pas eu a mettre sa moins bonne culotte, vu qu’il n’en possedait qu’une: celle qu’il portait, culotte d’arlequin a pieces multicolores. Hercule pointa, esquissant un arret sans fermete. Puis les gens recommencent a circuler, bavards. Maurin ne sourcilla pas. il bondit sur elle et ses deux larges mains saisirent la tete brune. Mais de quoi s’agit-il donc, en fait? –C’est un secret. _ _Par elle Miranda regarde le vol elliptique de la mouette, et la mer. Tout depend de la qualite du perroquet. Alors Maurin, bravement, alla trouver le mari recalcitrant: –Donnez-moi l’enfant, des qu’il naitra, maitre un tel.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.