Comment choisir une tronçonneuse ?


La tronçonneuse est un appareil extrêmement utile pour les travaux d’entretien de jardin. De nos jours, plusieurs marques et modèles sont disponibles sur le marché. Ce qui rend le choix vraiment difficile, surtout pour les novices. Pour réussir un tel choix, il est évident de connaître et de bien évaluer ses besoins. Une fois ses besoins évalués, il devient aisé de choisir entre une tronçonneuse à batterie et un modèle thermique. Voici donc quelques critères qui vous aideront dans le choix de votre tronçonneuse.

Tenir compte de la nature du bois

Les bois sont de nature différente à travers leurs caractéristiques. Certaines catégories de bois sont plus faciles à tronçonner, c’est le cas du peuplier, du châtaignier et beaucoup d’autres.  Ils sont généralement fragiles, disposant d’une moyenne ou faible densité et moins résistants.

Par contre, d’autres catégories d’arbre son très difficiles à tronçonner grâce à leurs caractéristiques. C’est le cas par exemple pour le sapin et le chêne…. Ces types d’arbres ont tendance à résister à la chaine de la tronçonneuse et peuvent parfois la stopper. Pour pallier cette situation, vous devez choisir une machine dotée d’une puissance élevée. Nous vous recommandons de consulter un comparatif en ligne sur les tronçonneuses afin d’opérer un bon choix.

Évaluer les travaux à réaliser avec la tronçonneuse.

Au cours de l’entretien d’un espace vert, la tronçonneuse intervient à plusieurs niveaux. Nous avons d’abord l’abatage. C’est la toute première phase lorsqu’on est sur le point de démarrer la tonte de son jardin. Pour ces travaux, optez pour une tronçonneuse suffisamment puissante pour arriver à bout des arbres. Mais s’il s’agit des petits arbustes de jardin, une tronçonneuse à batterie pourra vous servir.

Ensuite, nous avons l’élagage qui consiste à couper les branches d’un arbre sans l’abattre. Pour cela, il nécessite beaucoup de force et de sécurité. Il est recommandé d’utiliser un coupe-branche télescopique. Il permet à l’utilisateur de couper les branches étant agrippées à l’arbre.

Enfin, nous avons l’ébranchage et le débitage. L’ébranchage consiste à enlever les branches après avoir fini de couper l’arbre. Quant au débitage, il consiste à couper le bois en petits morceaux utilisables. Pour ce faire, il est nécessaire de choisir une tronçonneuse puissante disposant d’une chaine de 30 à 40cm. Vous pouvez aussi vous servir d’une tronçonneuse à batterie pour cette tâche si les arbres à débiter sont de petits diamètres.

Le choix du moteur 

Le moteur est l’élément capital pour le bon fonctionnement de votre tronçonneuse. Vous devez donc tenir compte des travaux à réaliser pour choisir le moteur de votre tronçonneuse. En effet, le moteur électrique démarre toujours bien avec moins de bruit et de pollution. Mais, il est moins puissant et son fil électrique reste handicapant.

Le moteur thermique quant à lui, possède une bonne puissance et convient de ce fait pour des travaux intenses. Néanmoins, il demeure lourd et a un taux de pollution élevé. Pour une utilisation ponctuelle, vous pouvez opter pour la tronçonneuse à batterie. Elle est silencieuse et vous permet de travailler dans un bon confort.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.